Concours de plaidoiries des avocats 2024

Le Concours de plaidoiries s’adresse à tou(te)s les avocat(e)s désireux(seuses) de porter à la connaissance des publics l’engagement de leur profession pour la défense des droits humains. Le concours ne retient que la défense de cas individuels. Les avocat(e)s s’engagent à ne pas compromettre ou porter préjudice à la personne défendue. Les droits humains sont opposables à tous et concernent tous les justiciables, quels qu’ils soient, au titre du droit fondamental à la défense.
Finale du concours 2023

Informations importantes

  • Finale le dimanche 17 mars 2024 au Mémorial de Caen
Pour assister à la finale du concours au Mémorial de Caen, l'inscription est obligatoire
Pour assister à la finale du concours au Mémorial de Caen, l'inscription est obligatoire

Découvrez la liste des candidats sélectionnés pour la finale :

Abdou Valery

Abdou Valery

Barreau de Lyon, France

“Plaidoirie pour un poème”

Bosly Victoria

Bosly Victoria

Barreau de Bruxelles, Belgique

“Les hommes de l’ombre”

Costecalde-Bossy Alexandra

Costecalde-Bossy Alexandra

Barreau de Marseille, France

“Arrêtez de les tuer !”

Debord Dimitri

Debord Dimitri

Barreau de Versailles, France

“Khaled Al Assad, l’archéologue qui a voulu être assassiné debout”

Hajjo Judie

Hajjo Judie

Barreau de Lyon, France

“Nager pour sauver l’humanité”

Lecomte Dufresne Maïder

Lecomte Dufresne Maïder

Barreau de Paris, France

“Olivier, autiste comdamné à faire cantine sur un trottoir”

Leguet Maud

Leguet Maud

Barreau de la Guyane, France

“Orpaillage en Amazonie”

Nyembo Louis Don de Dieu

Nyembo Louis Don de Dieu

Barreau du Haut Katanga, République Démocratique du Congo

“Panser et repenser le tribalisme”

Ramanantsoa Ravakiniaina Andriamihaja

Ramanantsoa Ravakiniaina Andriamihaja

Barreau de Madagascar

“Dommages collatéraux de nos conforts”

Saffioti Katia

Saffioti Katia

Barreau de Grasse, France

“Le cri du courage”

Le règlement

Art. 1 : Le concours est ouvert à tou(te)s les avocat(e)s francophones exerçant en France ou à l’étranger et inscrit(e)s à un Barreau.

Art. 2 : Le(la) candidat(e) doit rédiger une plaidoirie de défense d’un cas avéré et individuel de violation des droits humains, tiré de l’actualité récente. Il(elle) apportera aux organisateurs la preuve de la véracité du cas (liens internet, articles de presse…).

Art. 3 : Le principe du concours est de prononcer, devant un jury officiel et un jury public, une plaidoirie qui ne dépassera pas 12 minutesTout dépassement du temps de parole constituera un facteur défavorable.

Art. 4 : Votre inscription se fait en ligne sur ce site. Elle doit inclure les 3 éléments suivants :

  • Le formulaire d’inscription complété incluant le lien YouTube de votre vidéo de 3 minutes environ,
  • Un justificatif d’inscription à un Barreau (format PDF),
  • Des éléments de preuves vérifiables justifiant que la cause plaidée est un cas avéré.

Art. 5 : Vous devez joindre à votre inscription une vidéo de 3 minutes présentant une synthèse de votre plaidoirie. Après l’avoir enregistrée et mise en ligne sur YouTube – cf. tuto page suivante – insérez le lien de cette vidéo dans votre formulaire d’inscription.

Comment mettre en ligne une vidéo sur YouTube ?

  • Accédez au site www.youtube.com
  • En haut à droite, cliquez sur « se connecter » et connectez-vous via votre compte Gmail. Si vous ne possédez pas encore de compte Gmail, inscrivez-vous.
  • Une fois connecté, cliquez, en haut à droite, sur l’icône « créer une vidéo ou un post », puis « mettre en ligne une vidéo ».
  • Avant de sélectionner le fichier vidéo à importer, veillez à bien choisir « non-répertoriée » dans la liste déroulante (afin de ne pas rendre publique votre vidéo).
  • Sélectionnez le fichier vidéo à importer depuis votre ordinateur ou bien glissez/déposez le fichier sur l’application YouTube.
  • Votre vidéo se charge sur l’application.
  • Sous l’onglet « Informations générales », vérifiez que votre vidéo est bien « non-répertoriée » dans la liste déroulante située à droite.
  • Cliquez sur « OK » en haut à droite pour valider la mise en ligne de votre vidéo.
  • Le message suivant s’affiche : « votre vidéo est désormais disponible à cette adresse :  https://youtu.be/votre-adresse ».
  • Copiez l’adresse de la vidéo et insérez-la dans le formulaire d’inscription.

Art. 6 : La candidature sera validée par l’envoi d’un accusé de réception. Si, dans un délai de 48 heures (hors week-end), vous ne recevez pas d’accusé de réception, merci de soumettre une nouvelle fois votre candidature. Attention : n’oubliez pas de vérifier dans vos spams, l’accusé de réception pouvant s’y trouver.

Art. 7 Du 17 au 31 janvier 2024 : sélection des avocat(e)s finalistes. Cette sélection est réalisée par un comité composé de représentants du Mémorial de Caen, du Barreau de Caen et de la Ville de Caen. Dix plaidoiries maximum seront retenues pour la finale. Seuls les finalistes sont informés des résultats de cette sélection par mail.

Art. 8 : La liste des finalistes sera mise en ligne sur notre site internet le lundi 5 février 2024 avant 18h.

Art. 9 : Les dix finalistes retenus s’engagent à envoyer le texte intégral de leur plaidoirie (fichier texte) à l’adresse : avocats@memorial-caen.fr au plus tard le lundi 19 février 2024. 

Art. 10 : Les finalistes sont invité(e)s à plaider en public devant un jury officiel composé de personnes engagées dans la défense des droits humains et devant un jury public.

Art. 11 : Le Mémorial de Caen organise et prend en charge le séjour (déplacement, 1 nuit en hébergement ainsi que le diner du samedi et le déjeuner du dimanche) des finalistes. Toutes les dépenses annexes restent à la charge des finalistes. Le séjour (frais de déplacement, de restauration et d’hébergement) des autres personnes accompagnant les finalistes n’est pas pris en charge par le Mémorial.

Art. 12 : L’ordre de passage le jour de la finale est tiré au sort en amont du concours.

Art. 13 : Les finalistes disposent d’un temps de parole de 12 minutes maximumTout dépassement constituera un facteur défavorable.

Art. 14 : Les finalistes sont jugé(e)s sur le sujet (cas individuel et réel), la solidité de l’argumentaire juridique, la force de conviction, le talent oratoire et le respect du temps de parole.

Art. 15 : Il est expressément demandé aux finalistes avocat(e)s de se présenter en robe. Tout autre vêtement ou accessoire distinctif sont interdits.

Art. 16 : Les finalistes s’engagent à accepter que des photos et des vidéos soient faites de leur prestation orale et pendant toute la manifestation. Ces images pourront être reprises par les organisateurs, la presse ou les réseaux sociaux à des fins de communication. Ils acceptent aussi que leur texte soit diffusé en tout ou partie.

Art. 17 :

Deux prix sont décernés par le jury officiel :
Prix du Mémorial et de la Ville de Caen d’une valeur de 5 000 €
Offert par le Mémorial et la Ville de Caen.

Prix du Barreau d’une valeur de 3 000 €
Offert par le Barreau de Caen, le Barreau de Paris, la Conférence des Bâtonniers et le Conseil National des Barreaux.

Prix du Jury Public d’une valeur de 2 000 €
Offert par le Barreau de Caen, le Barreau de Paris, la Conférence des Bâtonniers et le Conseil National des Barreaux

Art. 18 : En cas de difficultés majeures, le Mémorial de Caen se réserve la possibilité d’annuler le concours.

Art. 19 : « Conformément au Règlement général de protection des données (RGPD), vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données personnelles vous concernant. »

 

Jeu concours sans obligation d’achat

Le Mémorial de Caen donne la parole aux avocats, élèves avocats et lycéens qui souhaitent défendre un cas de violation des droits de l’Homme.

Cela pourrait aussi vous intéresser

Concours de plaidoiries des avocats 2023

Concours de plaidoiries des avocats 2023

Découvrir
Archives concours de plaidoiries

Archives concours de plaidoiries

Découvrir
Mémorial de Caen