Concours de plaidoiries des lycéens 2017

Concours de plaidoiries des lycéens 2017

Concours de plaidoiries des lycéens 2017

Revivez la finale du concours de plaidoiries des lycéens 2017.

Lauréats

Lancine Komara
Lancine
Komara
Valentin Portes
Valentin
Portes
Léa De Greef
Léa
De Greef
Audrey Bonnel
Audrey
Bonnel
Jonas Limam
Jonas
Limam
Corentin Luce
Corentin
Luce
Léo Miccio
Léo
Miccio
Juliette Goujon
Juliette
Goujon
Lancine Komara
Lycée Français Albert Camus, Conakry (République de Guinée)
Prix du Mémorial & Prix du jury lycéen
A jamais, marquées dans la chair et l’esprit

Binta Diallo a été victime d’excision et, comme beaucoup d’autres, elle en porte encore les séquelles. En Guinée, les destins de milliers de femmes basculent dans une indifférence nationale aussi douloureuse qu’inacceptable. L’excision ou les mutilations génitales féminines (MGF/E) sont des pratiques traditionnelles qui consistent à l’ablation d’organes génitaux féminins.

plaidoirie-komara.pdf dessins-komara.pdf
Valentin Portes
Lycée de la Trinité, Béziers
Prix de l'engagement citoyen
Pourquoi « ils » arrivent ?

Ertra, Ertra (..) Seltan kenelebsa germa. « Érythrée, Érythrée, nous devons lui rendre honneur par le progrès »  paroles de l’hymne national. Pourtant, environ 60 000 Érythréens par an fuient ce pays de la corne de l’Afrique…  Et ce chiffre ne comprend que ceux qui réussissent à s’échapper de ce goulag à ciel ouvert, de cette Corée du Nord des sables…

plaidoirie-portes.pdf dessins-portes.pdf
Léa De Greef
Lycée Saint-Joseph du Loquidy, Nantes
Prix Amnesty International
Demi-femmes

Asma ne le sait pas encore, mais elle vivra les meilleurs moments de son existence dans l’insouciance enfantine. Elle touchera du doigt les prémices de l’instruction dans l’école pour filles de son village. Mais à l’âge de 9 ans, sa mère lui annoncera qu’elle ne pourra plus retourner à l’école pour apprendre à lire, à écrire, à compter et à dessiner.

plaidoirie-degreef-bonnel.pdf dessins-greef-bonnel.pdf
Audrey Bonnel
Lycée Saint-Joseph du Loquidy, Nantes
Prix Amnesty International
Demi-femmes

Asma ne le sait pas encore, mais elle vivra les meilleurs moments de son existence dans l’insouciance enfantine. Elle touchera du doigt les prémices de l’instruction dans l’école pour filles de son village. Mais à l’âge de 9 ans, sa mère lui annoncera qu’elle ne pourra plus retourner à l’école pour apprendre à lire, à écrire, à compter et à dessiner.

plaidoirie-degreef-bonnel.pdf dessins-greef-bonnel.pdf
Jonas Limam
Lycée Léonce Vieljeux, La Rochelle
Prix Reporters sans Frontières
L’Odyssée 2.0 : Giorgos face aux sirènes de la finance

Nous sommes le 8 juillet 2015, à Thessalonique, en Grèce. Giorgos Chatzifotiadis, citoyen grec, se voit refuser le droit, par sa banque, de récupérer son argent. Par trois fois il essuiera un refus, malgré la situation de sa femme, gravement malade, pour qui il a besoin d’acheter des médicaments.

plaidoirie-limam.pdf dessins-limam.pdf
Corentin Luce
Lycée Notre-Dame, Nevers
Prix Reporters sans Frontières
Ô rage, ô désespoir : silence, on tue Alep !

Guernica, Srebrenica, Grozny, Homs, Kobané… Cette liste, non exhaustive, est celle de cités martyres. Depuis quelques mois maintenant, une autre ville fête son entrée au pinacle de la souffrance : cette ville, c’est Alep. Et pourtant, un jour, les Syriens ont fait un rêve, un rêve immense : ils ont rêvé de liberté, ils ont rêvé de démocratie, ils ont rêvé de droits.

plaidoirie-luce.pdf dessins-luce.pdf
Léo Miccio
Lycée Notre-Dame de la Compassion, Pontoise
Prix spécial 20e édition
Gazaleh : une jambe pour une identité

Il s’appelle Gazaleh, il a 17 ans. Il est éthiopien. « Pas éthiopien », corrigerait-il, « Oromo ». Tout ce qu’il désire est un avenir après avoir fui la violence, la mort, la prison et l’absence totale de liberté dans son pays. Des années plus tôt, il était heureux, en sécurité, cultivant le café dans les champs avec ses parents, sa famille, jusqu’à ce que le gouvernement en décide autrement.

plaidoirie-goujon-miccio.pdf dessins-goujon-miccio.pdf
Juliette Goujon
Lycée Notre-Dame de la Compassion, Pontoise
Prix spécial 20e édition
Gazaleh : une jambe pour une identité

Il s’appelle Gazaleh, il a 17 ans. Il est éthiopien. « Pas éthiopien », corrigerait-il, « Oromo ». Tout ce qu’il désire est un avenir après avoir fui la violence, la mort, la prison et l’absence totale de liberté dans son pays. Des années plus tôt, il était heureux, en sécurité, cultivant le café dans les champs avec ses parents, sa famille, jusqu’à ce que le gouvernement en décide autrement.

plaidoirie-goujon-miccio.pdf dessins-goujon-miccio.pdf

Finalistes

Laurine Ghulam
Laurine
Ghulam
Laurine Ghulam
Lycée Durzy, Villemandeur
La femme pakistanaise, une femme d’honneur contre une société de déshonneur

Qandeel Baloch, de son vrai nom, Fouzia Azeem, était une jeune femme de 26 ans. Elle était reconnue dans le monde à travers les réseaux sociaux : « la Kim Kardashian pakistanaise », c’est ainsi qu’on la surnommait parce que cette femme assumait son corps, ses droits et sa liberté. Elle est morte le 15 juillet dernier. Assassinée, ou plus précisément étranglée par les mains de son propre frère.

plaidoirie-ghulam-briquet.pdf dessins-ghulam-briquet.pdf
Émilie Briquet
Émilie
Briquet
Émilie Briquet
Lycée Durzy, Villemandeur
La femme pakistanaise, une femme d'honneur contre une société du déshonneur

Qandeel Baloch, de son vrai nom, Fouzia Azeem, était une jeune femme de 26 ans. Elle était reconnue dans le monde à travers les réseaux sociaux : « la Kim Kardashian pakistanaise », c’est ainsi qu’on la surnommait parce que cette femme assumait son corps, ses droits et sa liberté. Elle est morte le 15 juillet dernier. Assassinée, ou plus précisément étranglée par les mains de son propre frère.

plaidoirie-ghulam-briquet.pdf dessins-ghulam-briquet.pdf
Étienne Pauwels
Étienne
Pauwels
Étienne Pauwels
Lycée Alexandre Ribot, Saint-Omer
L’exode de nos frères syriens

Notre histoire est celle de Rami, un jeune Syrien de 17 ans qui, comme de nombreux autres, a fui la guerre qui frappe son pays. Rami nous raconte son périple. Sa traversée vers la Grèce. Il nous parle de ceux qui s'enrichissent du malheur et de la misère du monde. Ceux qui lui ont pris son argent contre de l'espoir : un faux espoir...

plaidoirie-pauwels.pdf dessins-pauwels.pdf
Albert Constant-Piot
Albert
Constant-Piot
Albert Constant-Piot
Lycée Joseph Loth, Pontivy
Ne laissons pas la crise migratoire devenir une sempiternelle ritournelle

Je suis sur un banc, en Espagne, c'est l'été, et j'attends dans l'atmosphère chaleureuse des vacances. Cet homme m'accoste et spontanément me conte son histoire. Il s'appelle Farid, il est syrien et a une cinquantaine d'années. Il habitait un petit village près d'Homs, qu'il a fui à cause de la guerre civile. Il y a laissé sa femme et ses trois filles.

plaidoirie-constant-piot.pdf dessins-constant-piot.pdf
Inès Legrand
Inès
Legrand
Inès Legrand
Lycée Victor Hugo, Caen
Détruire l’humain

Ils étaient des dizaines, piétinant de leurs bottes militaires des corps massés au sol. « Voilà pour votre liberté, crient-ils, voilà pour vos martyrs ! ». Les hommes à terre ne disent rien, les dents serrées par la douleur, la bouche fermée par la terreur. « Mais qu'est-ce que c'est que la liberté ? », reprennent les soldats. « Ça ne veut rien dire ! ».

plaidoirie-legrand-finot.pdf dessins-legrand-finot.pdf
Solenne Finot
Solenne
Finot
Solenne Finot
Lycée Victor Hugo, Caen
Détruire l’humain

Ils étaient des dizaines, piétinant de leurs bottes militaires des corps massés au sol. « Voilà pour votre liberté, crient-ils, voilà pour vos martyrs ! ». Les hommes à terre ne disent rien, les dents serrées par la douleur, la bouche fermée par la terreur. « Mais qu'est-ce que c'est que la liberté ? », reprennent les soldats. « Ça ne veut rien dire ! ».

plaidoirie-legrand-finot.pdf dessins-legrand-finot.pdf
Paul Lambert
Paul
Lambert
Paul Lambert
Lycée La Fourragère, Marseille
La différence, un crime !

Aux États-Unis, nous entendons fréquemment parler de violences policières. Cette expression “violence policière” est assez étrange, paradoxale, choquante. En effet, parler de violence pour qualifier l’action policière, est-ce bien normal ? La police n'est-elle pas censée protéger les citoyens, et non les brutaliser ?

plaidoirie-lambert-campos.pdf dessins-lambert-campos.pdf
Gabrielle Campos
Gabrielle
Campos
Gabrielle Campos
Lycée La Fourragère, Marseille
La différence, un crime !

Aux États-Unis, nous entendons fréquemment parler de violences policières. Cette expression “violence policière” est assez étrange, paradoxale, choquante. En effet, parler de violence pour qualifier l’action policière, est-ce bien normal ? La police n'est-elle pas censée protéger les citoyens, et non les brutaliser ?

plaidoirie-lambert-campos.pdf dessins-lambert-campos.pdf
Maxime Imbert
Maxime
Imbert
Maxime Imbert
Lycée Champagnat, Saint-Symphorien-sur-Coise
Et si la Tour Eiffel se trouvait à Porto Novo ?

Comme le dit Dostoïevski, et moi aussi, je le crois : « L'art sauvera le monde ». L’art, c’est la mémoire immortelle. L’art, c’est le trésor qui nous est transmis de nos ancêtres. L’art, c’est l’héritage qu’ils ont choisi de nous léguer, pas avec des mots, pas non plus comme un souvenir de famille, mais sous une forme à l’épreuve du temps et de l’oubli.

plaidoirie-imbert.pdf dessins-imbert.pdf
Adrien Clanché
Adrien
Clanché
Adrien Clanché
Lycée Margueritte, Verdun
Il n'y a pas d'homosexuels en Iran !

Ils s’appelaient Makwan, Abdullah, Salman, Hassan, Ils étaient de jeunes adolescents ordinaires, de mon âge ou même un peu plus jeunes, mais ont en commun de faire partie de la longue liste des pendus, lors des cinq dernières années, pour le même motif : avoir commis un rapport sexuel consensuel avec un autre garçon lorsqu’ils étaient mineurs.

plaidoirie-clanche.pdf dessins-clanche.pdf
Frédérika Benjamin
Frédérika
Benjamin
Frédérika Benjamin
Pensionnat de Versailles, Basse-Terre, Guadeloupe
Le cyber harcèlement : le fléau du 21e siècle

« Personne ne t’aime », « personne ne t’aime », cette phrase détruit bien plus qu’on ne le pense et est bien plus courante qu’on ne l’imagine. À travers internet, notamment les réseaux sociaux et aussi à cause des nouvelles technologies, une nouvelle forme de harcèlement est née : le cyber-harcèlement.

plaidoirie-benjamin.pdf dessins-benjamin.pdf
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo

En savoir plus

Voir aussi

LE MUSÉE DU RADAR 1944 DE DOUVRES

Découvrez la vie des soldats allemands chargés de la surveillance aérienne dans les bunkers
Voir aussi

Le Mémorial des civils dans la guerre

À Falaise, un nouveau musée dédié à la vie et à la survie des civils pendant la Seconde Guerre mondiale