Retour
Rockwell, Roosevelt & Les Quatre Libertés

Zoom sur une oeuvre

"The Problem We All Live With" est l’un des tableaux les plus connus de Norman Rockwell.
 

On peut y voir une jeune écolière afro-américaine vêtue d’une robe blanche se rendant à l’école, entourée d’agents fédéraux dont on ne distingue pas les visages afin de souligner celui de la fillette. Cette petite fille n’est autre que Ruby Bridges, une enfant de La Nouvelle-Orléans, admise en 1960 dans une école réservée aux blancs. Ce tableau bouscule l’image classique des oeuvres de Rockwell. Ici, l’artiste prend le parti de représenter la réalité dramatique du racisme d’une partie de la société américaine de l’époque.
Ce tableau marque un réel tournant dans la carrière du peintre, qui a alors 70 ans. Désormais, il souhaite mettre son art au service de la justice.

"Ce jour-là, alors que j’étais dans la voiture qui m’emmenait à l’école et que nous arrivions au coin de la rue, nous vîmes que les trottoirs étaient remplis de manifestants. Ils ne pouvaient pas passer, car la police les en empêchait... J’ai juste pensé que j’étais au milieu d’un défilé. Je pense que c’est cette innocence d’enfant qui m’a protégée à l’époque, le fait de ne pas savoir." Ruby Bridges Hall

Photo ci-contre : Le Président Barack Obama, Ruby Bridges (la petite fille sur le tableau) et des représentantes du Norman Rockwell Museum, Anne Morgan et Laurie Norton Moffatt, devant le tableau « The Problem We All Live With » à la Maison-Blanche. 15 juillet 2011 © Official White House Photo by Pete Souza. Tous droits réservés.