Retour
Génocides et violences de masse

Les centres de mise à mort

Des camps de la mort comme celui d'Auschwitz-Birkenau sont construits pour exterminer les Juifs d'Europe.

Dans le prolongement de ces tueries, généralement effectuées par les Einsatzgruppen, l’extermination des Juifs d’Europe a ensuite été décidée à la fin de l’automne 1941 puis, après la conférence de Wannsee du 20 janvier 1942, pensée en industrie de la mort et planifiée méthodiquement.

Six centres de mise à mort, dont le complexe d’Auschwitz-Birkenau, ont alors été mis au point pour accélérer la « destruction » de tous les Juifs d’Europe et apporter une « solution finale » à « la question juive ».

La table tactile d’Auschwitz-Birkenau permet de mieux comprendre le fonctionnement du principal camp de la mort au sein duquel plus d’un million de Juifs – hommes, femmes et enfants – ont été assassinés.

Le cartable d’écolier et la chaussure d’un enfant anonyme retrouvée à Auschwitz, présentés ensemble dans la vitrine, nous rappellent que le meurtre des enfants reste la marque la plus indéniable de la volonté exterminatrice et génocidaire des nazis : 1,4 million d’enfants de moins de 15 ans ont en effet été assassinés.