Expositions temporaires

1937 le massacre de Nankin

Du 23 octobre au 15 décembre 2016.

alt text

La guerre sino-japonaise

Il est impossible de comprendre la Seconde Guerre mondiale sans s’intéresser à la seconde guerre sino-japonaise, qui a provoqué selon les sources, la mort de 20 à 35 millions de personnes pour la seule Chine, de 1937 à 1945.

C’est pourquoi dès la rénovation des parcours du Mémorial de Caen, le musée fut l’un des premiers à avoir abordé ces questions fondamentales.

Cette exposition "Témoignages communs", réalisée par les équipes du Mémorial de Nankin, porte sur l’un des conflits les plus meurtriers de l’histoire contemporaine, et pourtant souvent ignoré de la mémoire occidentale de la Seconde Guerre mondiale.

La seconde guerre sino-japonaise démarre en 1937 avec l’incident du Pont Marco Polo. La ville de Nankin est prise le 13 décembre par l’armée japonaise.

Nankin, alors capitale de la République de Chine, symbolise l’horreur de cette guerre. Le massacre de masse de sa population qui dure six semaines compte, selon le jugement du Tribunal des crimes de guerre de Nankin en 1947, plus de 300 000 morts. En 1948, le Tribunal militaire international pour l’Extrême-Orient de Tokyo juge le nombre de morts à plus de 200 000, nombre qui ne tient cependant pas compte des personnes dont les corps ont disparu.

+

Une exposition produite par le Mémorial de Nankin

Inauguré en 1985, le Mémorial de Nankin est le plus important musée chinois consacré à l’histoire de la guerre sino-japonaise. Une grande partie des documents et témoignages recueillis par le Mémorial de Nankin pour cette exposition provient de témoins occidentaux présents à Nankin pendant ces événements.

Parmi les documents originaux sont présentés des textes, des journaux intimes, des photographies utilisées par la presse internationale de l’époque pour rendre compte des 6 semaines de Nankin.

Plus de 270 photos sont exposées ainsi que des dizaines d’objets, de lettres, de témoignages et de vidéos, qui viennent étayer et illustrer différents thèmes présentés de façon chronologique, dans le but de distinguer un avant et un après « Nankin » :
- La vie des civils de Nankin avant la guerre (1937),
- l’invasion japonaise,
- les crimes commis,
- les secours portés aux victimes le plus souvent par les quelques occidentaux présents,
- les reportages réalisés par les Européens et les Américains,
- et enfin les Procès de Tokyo et de Nankin.

Le Mémorial de Caen est aujourd’hui le premier musée historique et mémoriel à présenter cet épisode dramatique de l’histoire de la Chine et de la Seconde Guerre mondiale dans le cadre d’un partenariat avec Nankin.
Depuis 2010, il propose à ses visiteurs un espace dédié à cette guerre et ses brutalités.
En 2017, à l’occasion du 80e anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale en Chine, le Mémorial de Caen et l’Université de Caen organiseront un colloque international sur la question des mémoires conflictuelles.

+
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo
Partenaire logo

Partager cette page

Voir aussi

Le Cinéma Circulaire Arromanches 360

Découvrez au travers d'images d'archives exceptionnelles, les 100 jours de la terrible Bataille de Normandie
Voir aussi

LE MUSÉE DU RADAR 1944 DE DOUVRES

Découvrez la vie des soldats allemands chargés de la surveillance aérienne dans les bunkers
Voir aussi

Le Mémorial des civils dans la guerre

À Falaise, un nouveau musée dédié à la vie et à la survie des civils pendant la Seconde Guerre mondiale