Retour
La Bataille de Normandie

La poche de Falaise

À la mi-août, le succès de l’opération Cobra et l’échec d’une contre-attaque hasardeuse lancée à Mortain sur ordre d’Hitler, donnent au général Bradley l’idée d’une vaste manœuvre d’encerclement.

Les armées allemandes, contraintes de battre en retraite, sont bientôt prises entre deux mâchoires (Anglo-Canadiens au Nord et Américains au Sud) qui se referment inexorablement sur elles. Pilonnée sans répit par l’aviation et l’artillerie, la poche se réduit de jour en jour et se referme définitivement, le 21 août, près du village de Chambois.