Retour
Génocides et violences de masse

Violences de masse

Les tueries de masse et les atrocités innombrables modifient, de façon irréversible, le caractère du conflit.

La salle suivante aborde les différentes violences de masse apparues au cours de la Seconde Guerre mondiale : la violence au cœur du nazisme, les violences de la guerre à l’Est, le sort des prisonniers de guerre soviétiques, le siège ou le bombardement des villes… Autant de marqueurs forts de cette barbarie qui a vu l’anéantissement de millions d’hommes par d’autres hommes avec l’idée, aussi, chez ceux qui décidaient, que ces massacres étaient fondés, légitimes, inévitables, en un mot, nécessaires.

Une large partie de cette séquence est consacrée aux violences de l’armée japonaise, notamment au cours de la prise de Nankin en 1937 (exemple précoce de violence de masse). La prise de la ville donna lieu à un carnage épouvantable : fusillades, décapitations, noyades, exécutions à l’arme blanche et par le feu, viols innombrables… Les 300 000 morts du « sac de Nankin » préfigurent le temps des massacres de masse.