Retour
Génocides et violences de masse

Le sort des Tsiganes

Avant de quitter la première partie de cette salle consacrée à la Shoah, arrêtez-vous sur le sort des populations tsiganes.

Divers aspects de la persécution des Tsiganes évoquent celle des Juifs. Mais dans l’idéologie nazie, le statut du Tsigane n’est pas celui du Juif. Il représente un « fléau » dont l’Allemagne doit se protéger, mais il n’est pas identifié comme l’ennemi absolu, comme un danger mortel à anéantir. L’extermination n’a pas été systématique, mais les bilans traduisant des écarts considérables, sont aujourd’hui établis : entre 50 000 et 200 000 morts.