Retour
Les crises de la Guerre froide

La crise de Cuba

La crise des missiles de Cuba, en octobre 1962, mène les deux blocs au bord de la guerre nucléaire...

C’est lors de l’affaire de Cuba et notamment de la crise des missiles que la Guerre froide, devenue « chaude », a failli engendrer une nouvelle guerre mondiale. C’est la raison pour laquelle le Mémorial lui accorde ici une place spécifique.

Le 27 octobre 1962, au plus fort de la crise de Cuba, un avion de reconnaissance américain U-2 et son pilote, le major Rudolf Anderson, sont abattus au-dessus de l’île. Le lendemain, Kennedy et Khrouchtchev, sur la base d’un réel rapport de force, évitent de peu l’affrontement nucléaire. Trois morceaux de tôle d’alliage léger de l’avion, conservés au musée de la Révolution de La Havane, sont aujourd’hui présentés au Mémorial.

Avec les photographies aériennes prises par un avion américain U-2 le 14 octobre 1962, montrant l’installation à Cuba de missiles soviétiques, la retransmission de la conversation privée du 19 octobre entre le président Kennedy et le commandant en chef de l’US Air Force prônant l’attaque, le discours télévisé de Kennedy du 22 octobre prenant à témoin l’opinion publique internationale, le visiteur peut suivre pas à pas, chaque moment fort de cette crise des missiles de Cuba, paroxysme de la Guerre froide.