Retour
Berlin au coeur de la Guerre froide

Berlin à l'heure de la Guerre froide

Berlin occupe une place centrale dans le conflit de la Guerre froide.

En 1949, Berlin-Est devient la capitale d’un régime qui fait figure de « meilleur élève » du bloc soviétique. Les dirigeants est-allemands peinent à redonner à la ville son lustre d’avant-guerre. La reconstruction est très lente. Néanmoins, dans les années 1960, fleurissent les constructions emblématiques du socialisme, articulées autour de l’Alexanderplatz, la « Place Rouge » est-allemande.

Berlin-Ouest, durant la Guerre froide, se vide de ses habitants, en dépit des efforts pour soutenir et valoriser ce territoire enclavé. Malgré tout, la ville conserve jusqu’au bout son aspect extrêmement attirant, pôle avancé présentant le meilleur de la culture et du consumérisme occidentaux. La Philharmonie de Berlin et le KaDéWé (grand magasin de l’Ouest, temple de la consommation) en sont respectivement les symboles.