La Seconde Guerre Mondiale

La faillite de la paix

Depuis la fin de la Première Guerre mondiale en 1918, ce premier espace présente le traumatisme du conflit et les principaux bouleversements européens de l'entre-deux-guerres qui conduisent à la Seconde Guerre mondiale. 

alt text

La Première Guerre mondiale, ce terrible conflit qui a déchiré le monde pendant quatre longues années, s’achève le 11 novembre 1918. L’Europe en sort défigurée, traumatisée. Jamais auparavant une guerre n’avait été aussi meurtrière : l’affrontement a fait plus de 10 millions de victimes.

Le deuil est immense, présent chez chacun. La réinsertion est difficile pour les anciens combattants, en particulier pour les « gueules cassées » qui portent dans leurs chairs et dans leurs âmes les stigmates de cette guerre honnie.

Les zones de combats sont méconnaissables. Dans le Nord-Est de la France, comme à Verdun, tout est à reconstruire. Pourtant, 21 ans plus tard, l’Europe et le monde basculent une nouvelle fois dans l’horreur… De manière assez contradictoire, ce sont les traités de paix eux-mêmes qui portent en eux les germes de la Seconde Guerre mondiale.

L’explication est simple : ils ont été négociés par les vainqueurs, dans leur unique intérêt, avant d’être imposés aux vaincus. La réponse ne se fait pas attendre : les contestations fusent en Allemagne, en Italie, en URSS et même en France. Peu de pays sont satisfaits des nouvelles frontières créées à la suite de l’éclatement de l’empire austro-hongrois.

Pour autant ces traités, dont le traité de Versailles, ne constituent pas à eux seuls l’unique cause de la Seconde Guerre mondiale. Il faut également prendre en compte la mauvaise santé économique de l’Europe et ses conséquences sur la société.

Les pays se sont endettés et l’augmentation de l’inflation provoque une hausse des prix rendant plus difficile la vie quotidienne des populations. Les Allemands souffrent d’autant plus que leur pays doit verser aux vainqueurs de lourdes indemnités au titre des dommages de guerre. La terrible crise économique qui frappe le monde en 1929 ne fait qu’aggraver la situation.

Ce contexte est propice à la montée des extrêmes. L’entre-deux-guerres est marquée par l’émergence de régimes totalitaires en Europe : le communisme stalinien en URSS, le fascisme en Italie et le national-socialisme en Allemagne. Dès son arrivée au pouvoir en 1933, le chancelier Hitler met en place une politique de revanche. Il réarme l’Allemagne et annexe les pays germanophones limitrophes à partir de 1938. L’invasion de la Pologne, le 1er septembre 1939, est l’élément qui déclenche la Seconde Guerre mondiale.

La fin de la Première Guerre mondiale : une paix restaurée ?

L'armistice est signé le 11 novembre 1918, mais les combattants et leurs familles gardent de lourdes séquelles. La paix est fragile...
Voir l'article complet

La montée du nazisme en Allemagne

Adolf Hitler devient chancelier, et propage ses idées...
Voir l'article complet

Hitler prépare l'Allemagne nazie à la guerre

Dès 1933, Hitler réarme l'Allemagne nazie à la prépare une nouvelle guerre.

Voir l'article complet

Partager cette page

Voir aussi

LE MUSÉE DU RADAR 1944 DE DOUVRES

Découvrez la vie des soldats allemands chargés de la surveillance aérienne dans les bunkers
Voir aussi

Le Cinéma Circulaire Arromanches 360

Découvrez au travers d'images d'archives exceptionnelles, les 100 jours de la terrible Bataille de Normandie
Voir aussi

Le Mémorial des civils dans la guerre

À Falaise, un nouveau musée dédié à la vie et à la survie des civils pendant la Seconde Guerre mondiale