Haut de page

6 - Sur les traces du Mur

Haut de page

 

  Les traces du Mur I

L'amas de murLa destruction officielle du Mur débute le 13 juin 1990 à la Bernauer Strasse. Commencée par 300 gardes-frontières de RDA, la démolition est achevée par 600 sapeurs de la Bundeswehr, équipés de 13 bulldozers, 55 excavatrices, 65 grues et 175 camions. Le Mur intraberlinois est entièrement rasé le 30 novembre suivant, à l'exception de six segments commémoratifs. Le reste disparaît en novembre 1991. Les blocs de béton sont concassés et réutilisés notamment pour construire des routes ; 250 segments sont vendus aux enchères entre 10 000 et 150 000 DM.

Aujourd’hui, le Mur n'est plus guère visible, même si son tracé est balisé, au centre de la ville sur une longueur de 20 kilomètres, par une ligne rouge ou par une double rangée de pavés. Il n’en reste plus que quelques vestiges épars, en guise de mémoriaux. Les Berlinois avaient hâte de voir disparaître cette cicatrice douloureuse. C'est pourquoi il est désormais très difficile d'imaginer ce qu'était une grande métropole coupée par un rideau de fer et de béton. Néanmoins, la métamorphose que connaît Berlin depuis 1989 n'a pas éliminé toutes les traces d'un Mur, tant urbaines que mentales. L’écrivain allemand Peter Schneider admet d'ailleurs que " démolir le Mur en pensée prendra plus de temps qu’il n’en faudra à une entreprise de travaux pour faire le même travail ".

Berlin centre
Berlin centre

 

La démolition officielle
La destruction officielle

 

Bas de page

Table des matières - annexes

Bas de page