Haut de page

1 - Le ciel partagé

Haut de page

 

  La frontière hermétique

Après avoir rendu hermétique la frontière avec la RFA, les autorités est-allemandes prennent, à partir de mai 1952, diverses mesures destinées à asphyxier Berlin-Ouest et à enrayer les départs massifs de ses citoyens, désireux d’échapper à la collectivisation forcée de l’agriculture, aux difficultés d’approvisionnement, à un État policier. La RDA barre 200 rues reliant Berlin-Est à Berlin-Ouest et instaure un contrôle policier aux 81 accès restés libres.

Les trains de la compagnie est-allemande des chemins de fer ne traversent plus Berlin-Ouest. Une zone interdite est instaurée à la limite entre Berlin-Ouest et la RDA. Les communications téléphoniques sont coupées : jusqu’à la chute du Mur, une vingtaine de lignes seulement relieront les deux parties de la ville. Le trafic des tramways et des bus assurant la liaison entre les deux parties de la ville est interrompu, mais le métro et le S-Bahn (chemin de fer urbain) continuent de fonctionner.

 

Asphyxie de Berlin-Ouest
Asphyxie de Berlin-Ouest

 

Bas de page

Table des matières - annexes - Opération "Muraille de Chine"

Bas de page