Haut de page

2 - Opération Muraille de Chine

Haut de page

 

  Le verrouillage total

Les fenêtres muréesLe 19 août, des policiers et des membres des groupes de combat barricadent les portes et les caves des immeubles de Schwedter Strasse (Prenzlauer Berg) et Brunnenstrasse (Mitte). Deux jours plus tard, les habitants des maisons situées en bordure de la frontière sont expulsés de force. Les égouts sont bouchés et plus de 50 maisons, 37 magasins et 1 253 fenêtres de la Bernauer Strasse sont murés.

En un mois, 2 000 habitants sont chassés de leur logement. D’autres expulsions forcées ont lieu ultérieurement.

Le 24 août, le premier fugitif est abattu, en franchissant la frontière à la nage.

Pour protester contre la construction du Mur, les Berlinois de l’Ouest décident dès le 16 août de boycotter le S-Bahn qui, en vertu d’accords interalliés datant de la fin de la guerre, est régi, même à l’Ouest, par la Reichsbahn sous contrôle est-allemand. Dès lors, le S-Bahn périclite et la RDA décide finalement de le vendre en 1983 à la municipalité ouest-berlinoise.

Le Mur cimente la division de Berlin, de l’Allemagne et de l’Europe.

Berlin centre
Berlin centre

 

 Les Berlinois sont isolés
Les Berlinois sont isolés

 Les portes et les fenêtres sont barricadées
Les portes et les fenêtres
sont barricadées

 

Table des matières - annexes - Le système "Mur"

Bas de page  
Bas de page

 

 
    Bs de page