Coquelicot La couleur des larmes
  Visite guidée Liste des peintres Partenaires La couleur des larmes

 
  93-Masereel

Frans Masereel, Debout les morts, Résurrection infernale, 1917, xylographie, 14 x 11 cm, Musée d'histoire contemporaine - BDIC, Paris.

© SESAM, Paris, 1998.

 
La mort
929394

93 - Frans Masereel

Masereel (1889-1972) se trouve à Genève durant la Grande Guerre - et s'y engage dans la lutte contre la guerre, lutte sans efficacité face au déchaînement général. Dessins à l'encre et gravures sur bois sont ses instruments, les gravures étant réunies dans des recueils, Debout les morts, Les Morts parlent, qui sont autant de dénonciation sans équivoque du carnage. Masereel simplifie, brutalise, oppose le noir au blanc. Il traite des scènes prises aux journaux et à leurs clichés et, par un traitement graphique singulier, pousse jusqu'à l'insupportable la souffrance. Ou il use d'un fantastique macabre: deux corps acéphales portent sur une civière leurs têtes, l'une coiffée du képi français, l'autre du casque allemand. C'est folie de toute part, une folie contre laquelle Masereel se sait impuissant.