Coquelicot La couleur des larmes
  Visite guidée Liste des peintres Partenaires La couleur des larmes

 
  non localisé

Fernand Léger, Sur la route de Fleury, deux morts, 24 octobre 1916, encre sur carte-lettre, 12 x 8,25 cm, non localisé.

 
La mort
868788

87 - Fernand Léger

Léger n'a que très rarement dessiné les morts. Alors que son office de brancardier le mettait quotidiennement au contact des victimes, il ne les représente qu'avec une évidente répugnance. Ce dessin est né de ce que Léger a vu près de Verdun, mais il ne s'agit pas de ces "débris humains" qu'évoquent ses lettres. La géométrisation suggère la dislocation des corps. Le bras gauche de celui qui est renversé sur le dos semble détaché du buste. « J'ai vu des choses excessivement curieuses - écrit-il. Des têtes d'hommes presque momifiées émergeant de la boue. C'est tout petit dans cette mer de terre. On croirait des enfants. Les mains surtout sont extraordinaires. Il y a des mains dont j'aurais voulu prendre la photo exacte. C'est ce qu'il y a de plus expressif. »