Coquelicot La couleur des larmes
  Visite guidée Liste des peintres Partenaires La couleur des larmes

 
  71- Nevinson

C. R. W. Nevinson, The Harvest of Battle (La moisson de la bataille), 1919, huile sur toile, 182,8 x 317,8 cm, Imperial War Museum, Londres.

© Imperial War Museum.

 
Souffrances
707172

71 - C. R. W. Nevinson

Des toiles commémoratives exécutées après l'armistice, celle-ci est l'une des plus crues. De la blessure, elle dit sans apprêt la vérité : des soldats des deux camps, Allemands prisonniers, Britanniques harassés, reviennent vers les tranchées après on ne sait quelle épouvantable bataille. Ils s'entraident, ils portent les plus atteints sur des brancards de fortune, leur colonne serpente entre les cratères inondés et les monticules jonchés de cadavres dont rien ne permet plus d'identifier la nationalité. Pour imposer cette vision, Nevinson se fait d'un réalisme descriptif, loin du cubo-futurisme de ses débuts, plus près du naturalisme que met en oeuvre peu après Otto Dix quand il peint La tranchée.