Coquelicot La couleur des larmes
  Visite guidée Liste des peintres Partenaires La couleur des larmes

 
  67-Schiele

Egon Schiele, Russischer Kriegsgefangener (Officier russe), 1915, crayon et gouache sur papier, 44,9 x 31,4 cm, Albertina, Vienne.

© Graphische Sammlung Albertina, Wien.

 
Souffrances
666768

67 - Egon Schiele

Schiele, parce qu'il a eu la garde de soldats russes pris par les Austro-Hongrois dans les premiers temps de la guerre, fait exception. Plutôt que de surveiller ses captifs, il les fait poser. Plutôt que de chercher en eux l'ennemi, il trouve l'individu isolé, parfois malade, souvent mélancolique. L'officier russe a conservé son bonnet de fourrure caractéristique mais Schiele reconnaît en lui, non point un étranger, encore moins un adversaire, mais un autre homme, son semblable.