Coquelicot La couleur des larmes
  Visite guidée Liste des peintres Partenaires La couleur des larmes

 
  65-Roberts

William Roberts, A Shell Dumpa, France (Un dépôt d'obus, France), 1918-19, huile sur toile, 182,8 x 317,8 cm, Imperial War Museum, Londres.

© Imperial War Museum.

 
La guerre totale
6465Guide

65 - William Roberts

Ici aboutissent les livraisons en provenance des usines de l'arrière ; près du front, dans des lieux de stockage. La peinture qu'en laisse Roberts n'a que peu de rapports stylistiques avec celles de Vuillard, de Ginner ou de Clausen. Elle est, comme la plupart de celles qu'il a laissées de la guerre, dure, incisive, peuplée de figures véhémentes, dominée par la couleur cuivrée des douilles et l'ocre des uniformes. Les artilleurs se confondent avec les munitions qu'ils entassent et déplacent : le thème de l'homme-machine réapparaît, accentué par le désordre de la composition. Roberts, en effet, se défend de tout effet théâtral, de toute symétrie. Son oeuvre semble découpée dans une scène de foule qui se continue au-delà des bords - ce qui ne contribue pas peu à la puissance de l'image.