Coquelicot La couleur des larmes
  Visite guidée Liste des peintres Partenaires La couleur des larmes

 
  50-Villon

Jacques Villon, L'entonnoir en Champagne, encre sur papier, Musée d'histoire contemporaine - BDIC, Paris.

© SESAM, Paris, 1998.

 
Le temps de l'artillerie
495051

50 - Jacques Villon

Creusé par une mine ou un obus de gros calibre, l'entonnoir est l'élément caractéristique du champ de bataille. On y meurt écrasé par l'obus. On s'y abrite quand l'artillerie change de cible. Sur la lèvre de celui que dessine Villon (1885-1953), des niches sont aménagées, dans lesquelles les soldats attendent et se reposent. De telles vues abondent dans les photographies du temps, qui, intentionnellement, s'attardent volontiers sur les débris humains et matériels qui jonchent les cratères. A Villon, il suffit d'indiquer la profondeur de la cavité et la verticalité de ses pentes par des obliques, procédé de dessinateur topographe. Son ambition est moins artistique que documentaire : il établit les faits au moyen d'un relevé attentif du relief artificiel qu'a déterminé l'explosion, laissant celui qui regarde imaginer quelle puissance a été nécessaire pour éventrer ainsi la terre.
 

 
50-Villon" Un grand balancement de la terre et du ciel à travers les paupières cuisantes ; du froid mouillé ; des choses qu'on retrouve dans l'aube blême, les unes après les autres et toutes ; personne de tué dans les ténèbres, personne même d'enseveli malgré l'acharnement des obus : la même terre et les mêmes cadavres ; toute la chair qui frémit comme de saccades intérieures, qui danse, profonde et chaude, et fait mal ; même plus d'images, cette seule fatigue brûlante que la pluie glace à fleur de peau : et c'est un jour qui revient sur la crête, pendant que toutes les batteries boches continuent de tirer sur elle, sur ce qui reste de nous là-haut, mêlé à la boue, aux cadavres, à la glèbe naguère fertile, souillée maintenant de poisons, de chair morte, inguérissable de notre immonde supplice. "

Maurice Genevoix, Ceux de 14, Paris, Flammarion, 1950.