Coquelicot La couleur des larmes
  Visite guidée Liste des peintres Partenaires La couleur des larmes

 
  30-Nevinson

C. R. W. Nevinson, French Troops Resting (Troupes au repos), 1916, huile sur toile, 71 x 91,5 cm, Imperial War Museum, Londres.

© Imperial War Museum.

© Anne Patterson.

 
Le champ de bataille
293031

30 - C. R. W. Nevinson

De Léger à Nevinson, la proximité est évidente : de génération, de formation, de conception. La géométrie est leur langage commun et Nevinson, pour figurer un groupe de fantassins français le long de leur route, tire parti des mêmes éléments, le casque hémisphérique, les paquetages cubiques, les membres cylindriques, les capotes anguleuses. Pas plus que les joueurs de cartes de Léger, ces soldats à l'arrêt n'ont de regard et leur seule pose est celle de la fatigue, quoiqu'ils n'aient pas encore atteint la zone de la lutte.
 

 
30-Nevinson" Nous arrivons au tunnel. En bas, l'atmosphère est lourde et tiède. Odeurs mêlées de vêtements mouillés, de tabac et de suie. Des bougies, plantées à mi-hauteur d'homme, jettent ça et là des lueurs d'un rouge brun. Tout au bout, à la sortie du tunnel, on aperçoit la lumière grise du jour. Nous devons nous baisser pour ne pas heurter le plafond. A droite, il y a des lits en treillis de fil de fer superposés deux par deux. A côté le passage est si étroit qu'un homme qui était là en train de manger doit se hisser sur son lit pour nous laisser passer. Avec sa grande barbe blonde et ses yeux bleus innocents, il est maintenant assis au milieu de bas mouillés, de pain, de chaussures, de cigares et de papier à lettres et il sourit de son désordre. "

Ludwig Renn (pseud. de Adolf Friedrich Vith von Golssenau), Guerre, traduit par C. Burghard, Paris, Flammarion, 1929.