Coquelicot La couleur des larmes
  Visite guidée Liste des peintres Partenaires La couleur des larmes

 
  16-Severini

Gino Severini, Synthèse plastique de l'idée Guerre, 1915, huile sur toile, 60 x 50 cm, Galerie municipale d'art moderne, Munich.

© SESAM, Paris, 1998.

 
Le champ de bataille
151617

16 - Gino Severini

Severini (1883-1966) n'a pas participé directement aux combats mais, en 1914 et 1915, il a tenté d'en faire la peinture à partir des acquis du cubisme français et du futurisme italien, dont il est l'un des principaux adeptes. A la description, il préfère la composition d'ensembles symboliques par juxtaposition de détails et de mots - selon la logique du collage cubiste telle qu'elle a été établie par Picasso et Braque à partir de 1912. La guerre se définit ainsi par l'addition de l'ordre de mobilisation générale, l'ancre d'un navire, l'affût d'une pièce d'artillerie, des pièces de pointage, une voilure d'avion à la cocarde tricolore, une cheminée d'usine et la date de la déclaration. Il est significatif que Severini n'introduise pas, fut-ce allusivement, une présence humaine et demande aux épures des ingénieurs les éléments constitutifs de son langage pictural. L'alliance de la modernité industrielle et de la modernité artistique apparaît de façon patente. Severini dénomme son esthétique "réalisme idéiste".